EXTREME PRECISION

Forum de Tir Sportif et de Chasse Vermine-Prédateurs
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
 

 IPSC en révolver, mon histoire

Aller en bas 
+2
60 recon
gunguru
6 participants
AuteurMessage
gunguru
Administrateur principal
Administrateur principal
gunguru


Masculin
Nombre de messages : 40727
Age : 48
Localisation : Longueuil
Loisirs : EP & Taponner mes guns
Date d'inscription : 04/03/2010

IPSC en révolver, mon histoire Empty
MessageSujet: IPSC en révolver, mon histoire   IPSC en révolver, mon histoire Icon_minitimeDim 9 Juin 2024 - 10:56

Juin 2024, une petite histoire d'IPSC...

J'ai tiré le match de CCP Maska du 8 juin en Révolver, ca faisait genre 5 ans que j'avais pas tiré en Révolver.

Parfois j'aime faire un peu différent.

Habituellement je suis en 9mm avec divers pistolets, mais là j'avais le gout d'aller en Révolver pour varier les plaisirs, surtout qu'il avait l'air de s'ennuyer, seul, sur sa tablette...

J'ai donc sorti mon fidèle et très amusant Smith & Wesson 686-Plus Pro Séries, c'est à dire un SW 686 à 7 coups en 357 magnum, issus des ateliers du Performance Center de S&W.

C'est un S&W 686 plus, donc 7 coups, avec un canon de 5" slabsided, target hammer et target trigger, détente polie et préparée par le S&W Performance Center.

IPSC en révolver, mon histoire C8ce9810

IPSC en révolver, mon histoire 8e19e710

C'est un charme à tirer ce gun là, à chaque fois que je tire avec je me demande pourquoi je ne l'utilise pas plus. La prise en main d'un révolver est très intuitive, la répartition du poids rend le controle du recul très facile, et surtout la détente est tout simplement géniale sur ce gun, douce et fluide, très progressive, mais au final cassante comme une fine couche de glace, et surtout avec un petit step en double action juste avant que le coup parte, qui si on prend notre temps rend le tir très similaire à un simple action. C'est une arme précise, facile.

Bon, on commence par un peu d'huile car il est un peu sec. Une fois que les pieces glissent comme un couteau chaud dans le beurre mou, on passe à la prochaine étape, la vérification de l'équipement.

On sort le rig et on vérifie que tout est solide et fonctionne comme il se doit, de ce coté là, mis à part que mon rig est monté sur ma première ceinture et que disons que j'ai prit un peu de poids, tout est ok. Pour le rig, c'est une ceinture chinoise (ma première ceinture), montée avec un Holster Speedbeez pour S&W 5" L frame, ensuite 4 moonclip holder à 2 post que j'ai fabriqué, et un ancien speedloader pouch de la SQ du temps où ils utilisaient des 38 spl (ouin, c'est du vieux stock, mais fonctionne parfaitement.

Puis un regard dans l'armoire à munition pour voir à le nourrir pour le match... et doh, mon stock de 38 spécial est pas seulement bas, mais carrément vide. Je n'ai plus aucune cartouche de 38, zéro, nada. J'aurais peut-etre été ok en 357, mais c'est overkill pour mes besoins, car en IPSC Revolver, avec 7 coups et plus, c'est seulement PF Mineur, peut importe le vrai PF. Donc, du 357 158gr à rough 1250 fps, qui donne pas loin de 200 de PF serait mineur.

Ouin, donc opération on part la presse pour faire du 38, on cherche une recette efficace, située quelque part entre le 38 normal et le 38 +P, car en IPSC, il faut faire le Power Factor. le 125 est une mesure minimale à atteindre. Donc, douilles variées, boulet Campro 158, 4.0 de TG, crimpé serré. Selon mes estimation, je devais etre autour du 125, mais disons que j'aurais pas pris de chance dans un niveau 3 sans avoir fait de tests de chrono avant... Après avoir loadé environ 400 balles, je suis près.

Après, la beauté de ce S&W, c'est qu'il est moon clip ready, donc on sort les moonclips en réserve et on monte des balles dessus, 37 moonclips, soit 259 cartouches montées, en principe enough pour un match level 2.

IPSC en révolver, mon histoire 576f3f10

IPSC en révolver, mon histoire 7ed994_4e16a5e4c70a4fadb81365d3d07df571~mv2

IPSC en révolver, mon histoire Maxresdefault

Et voilà, un peu de pratique, un peu de dry firing, et je suis ... bon je dirais pas pret, mais assez proche pour avoir du fun.

Et voilà, ca résume la partie pré match.

_________________

Tant qu'on pourra s'passer du cimetière
Avoir du fun, manger, baiser pis boire
Tant qu'on pourra entre joyeux copains
Tapocher l'cul d'une belle bouteille de vin


https://www.extreme-precision.com
Revenir en haut Aller en bas
gunguru
Administrateur principal
Administrateur principal
gunguru


Masculin
Nombre de messages : 40727
Age : 48
Localisation : Longueuil
Loisirs : EP & Taponner mes guns
Date d'inscription : 04/03/2010

IPSC en révolver, mon histoire Empty
MessageSujet: Re: IPSC en révolver, mon histoire   IPSC en révolver, mon histoire Icon_minitimeDim 9 Juin 2024 - 11:38

Ensuite, la portion match.

Je dois avouer, c'est cool tirer en révolver. C'est un match completement différent en révolver.

Bon pour commencer, j'étais assuré de finir premier ou 2e dans la mesure où nous n'étions que 2. C'est rare les gars en révolver.

Ensuite, la performance vient avec la pratique, et là ca fait cruellement défaut, le tir c'est pas pire, ca tire tellement bein ce gun là, mais le reload est beaucoup moins instinctif, il faut défaire des paragdimes provenant de centaines de reload de pistolets, les mains sont habituées à agir sans réfléchir, en réflexe musculaires.

Mais avec de la pratique, ca pourrait le faire.

Sinon, dans les down side, pour la gestion de match, il faut comprendre que les organisateurs ne trippent pas trop sur les gars en Révo, car c,est plus long si pas bien préparé. Pour tirer, pas tant de différence, quelques reload donc tout au plus quelques minutes de plus à la fin du match (et encore), pas là l'enjeux. Mais pour aller loader les clips, c'est long. Enlever les douilles, remettre des balles, c'est long, très long. Donc, si pas assez de clips, c'est un patcher qui n'est pas là, car on passe notre temps en arrière à remplir nos clips. Autrement dit, il faut prévoir des clips, des clips et d'autres clips, tous préloadés, afin de gagner du temps. Samedi c'était un match de 130 balles environ, j'ai tiré peut etre 150 (un fuck de mires au début, et quelques pickup shots), et parfois on relaod avant d'avoir fini un clip.

J'ai pas compté, mais j'ai passé environ 25-28 clips dans mon match. Donc, avec 37 clips je suis ok pour un L2 sans problème, avec du lousse pour des reshoot, mais dans un L3 comme le provincial, avec pas loin de 300 balles, il me faudrait environ 70 moonclips pour éviter les pertes de temps. Sauf que les moonclips, c'est pas donné. C'est ahurissant, mais c,est environ 8$ chaque quand ont réussi à en trouver, et là il m'en faudrait environ 30-40, donc rough on parle de 300$ de moon clips!!! Mais bon, le beau coté, c'est faclie de ramasser les douilles Wink



Revenons au vif du sujet, l'expérience...

Le plus trippant, c'est pas tant le tir ou le coté "physique" de l'affaire. C'est le mindset.

C'est de devoir penser, réfléchir, planifier la stratégie des stages de manière entièrement différente. Avec seulement 7 coups au lieu de 10 ou 11 dans les autres divisions, il faut aborder la stratégie autrement.

Comment limiter les reloads, surtout les statiques, mais aussi comment aborder les différents target array, surtout les activateurs et les movers, avec 7 coups, un popper et deux movers ca devient une autre game, il faut y penser. Quand plusieurs cibles sont visibles de plusieurs positions différentes, il faut avoir une stratégie pour maximiser les hits par barillets et par déplacements.

Ca fait du bien de ne pas avancer avec une stratégie "automatisme", ca oblige à vraiment regarder le stage, vraiment le penser.

Mes stratégies étaient telles les bonnes, je ne sais pas. Je pense m'en être pas trop mal tiré.

Mes temps, bon pas bon, pas si pire. Je ne sais pas. Pas assez de pratique, pas assez de confiance pour les déplacement avec un équipement différent, placé différemment. Pas assez de fluidité dans les reloads, c'est pas aussi facile que ca en a l'air de faire entrer 7 balles dans leur chambres. Par contre, j'avais un peu modifié la grip pour que l'éjection soit plus facile, et ca a a payé, les douilles sortaient sans problèmes.

Parfois, sortir des sentiers battus, s'obliger à penser différement, a voir les choses d'un autre angle. Là les gars faisaient un plan, mais j'étais forcé de ne pas etre influencé, peut importe leur stratégie, elle ne me servait à rien, donc une distraction que je n'avais pas.

Mais avec de la pratique, je crois que ca pourrait etre bien, je crois pouvoir etre compétitif.

J'ai bien aimé l'expérience. Vais-je la refaire? Peut-etre que oui, peut-etre que non. Je ne sais pas. Un autre niveau 2, why not. Un L3... hmm, ca demanderait réflexion, ne serait-ce que question d'équipement et d'avoir une load qui me donnerait 130-133 de PF, ce qui n'est pas évident en 38 spl.



_________________

Tant qu'on pourra s'passer du cimetière
Avoir du fun, manger, baiser pis boire
Tant qu'on pourra entre joyeux copains
Tapocher l'cul d'une belle bouteille de vin


https://www.extreme-precision.com
Revenir en haut Aller en bas
60 recon
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
60 recon


Masculin
Nombre de messages : 6898
Age : 53
Localisation : quebec
Loisirs : club de tir beauport, beauséjour, tir, chasse
Date d'inscription : 02/04/2008

IPSC en révolver, mon histoire Empty
MessageSujet: Re: IPSC en révolver, mon histoire   IPSC en révolver, mon histoire Icon_minitimeDim 9 Juin 2024 - 12:54

Cool comme histoire.

J'ai eu la même adaptation, mais a moindre echelle quand je suis passer du 1911 en 9mm 10 coups, en 1911 en 45 8 coups.  

Apres avoir tirer un match ''pour le fun''  Ma reflexion a été, faut faire des pratiques et tirer au moins 1000 balles avant de re tirer un match.  Pour se mettre dans le mind du 45 8 coups et être un peu performant.  C'est se que j'ai fait et je ne regrette pas.  

Probablement que l'année prochaine je vais faire une saision complete en 45.

En tout cas le but principale c'est avoir du plaisir a tirer du gun!!
Revenir en haut Aller en bas
pepere
Occasionnel / Occasional
Occasionnel / Occasional
pepere


Masculin
Nombre de messages : 129
Localisation : Amiante
Emploi : Retraité
Loisirs : Tir arme de poing, vélo
Date d'inscription : 11/02/2019

IPSC en révolver, mon histoire Empty
MessageSujet: Re: IPSC en révolver, mon histoire   IPSC en révolver, mon histoire Icon_minitimeDim 9 Juin 2024 - 15:45

Hey GG, je peux te dire que ton match à très bien été considérant que tu tirais du 38 special et 7 balles. Le secret en révo, compté ses coups et planifier les aucas ou.... Faut tiré le maximum de balles sans avoir de reload static. Pour les balles, des 38 short colts rend les reload beaucoup plus facile. Si jamais tu veux refaire l'expérience on peut se squadder ensemble et je peux te prèté des short colts pour essayé ça. Lache pas IPSC en révolver, mon histoire 1f603 .
Revenir en haut Aller en bas
foudetir
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
foudetir


Nombre de messages : 48984
Date d'inscription : 13/04/2010

IPSC en révolver, mon histoire Empty
MessageSujet: Re: IPSC en révolver, mon histoire   IPSC en révolver, mon histoire Icon_minitimeDim 9 Juin 2024 - 20:56

Yep ,beau récit des tes préparations pour la comp. Gunguru,,oui c'est tres plaisant a tirer du 38 dans un révolver,j'en tire en révolver et en semie auto de ces 38 spl, tout aussi plaisant un que l'autre avec le recul tres doux pas trop sec MAIS tout en douceur .
C'est tout qu'un gun ce 686 Pro serie et je t'en félicite d'ailleur tout qu'extra avec son canon de 5 pouces  qui peut passer partout a toutes nouvelles tache  et meme en cette compé.
Merci du récit Gun,


Dernière édition par foudetir le Mer 12 Juin 2024 - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Archambault
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
Archambault


Masculin
Nombre de messages : 3740
Age : 34
Localisation : Chibougamau
Emploi : Technicien automatisme HQ
Loisirs : Chasse, sport motorisé et tir pour le plaisir
Date d'inscription : 31/10/2017

IPSC en révolver, mon histoire Empty
MessageSujet: Re: IPSC en révolver, mon histoire   IPSC en révolver, mon histoire Icon_minitimeMer 12 Juin 2024 - 15:07

Tu as de la chance de pouvoir faire ces journées!


Profite s'en!

Méchant beau gun!
Revenir en haut Aller en bas
gunguru
Administrateur principal
Administrateur principal
gunguru


Masculin
Nombre de messages : 40727
Age : 48
Localisation : Longueuil
Loisirs : EP & Taponner mes guns
Date d'inscription : 04/03/2010

IPSC en révolver, mon histoire Empty
MessageSujet: Re: IPSC en révolver, mon histoire   IPSC en révolver, mon histoire Icon_minitimeMer 12 Juin 2024 - 17:58

Merci

_________________

Tant qu'on pourra s'passer du cimetière
Avoir du fun, manger, baiser pis boire
Tant qu'on pourra entre joyeux copains
Tapocher l'cul d'une belle bouteille de vin


https://www.extreme-precision.com
Revenir en haut Aller en bas
8Ball
Grande gueule / Big mouth
Grande gueule / Big mouth
8Ball


Masculin
Nombre de messages : 848
Localisation : Montérégie
Loisirs : Chasse, pêche, moto, cigares et scotch
Date d'inscription : 01/03/2011

IPSC en révolver, mon histoire Empty
MessageSujet: Re: IPSC en révolver, mon histoire   IPSC en révolver, mon histoire Icon_minitimeMer 12 Juin 2024 - 19:29

Très intéressant. Merci de partager !
Revenir en haut Aller en bas
 
IPSC en révolver, mon histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Revolver le pplus cher de l'histoire
» Revolver en 9mm
»  Revolver
» 9 mm revolver
» Revolver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXTREME PRECISION :: LES SPORTS - DISCIPLINES DE TIR ET CHASSE :: IPSC (International Practical Shooting Confederation)-
Sauter vers: